Ajoutez votre texte de titrage ici

Article paru dans Neuf Mois Magazine en Avril 2002

Feng shui : Les 12 clés pour bébé

Halte! Avant de vous précipiter chez Bricomachintruc pour organiser la chambre de bébé, prenez le temps de lire ces quelques règles de base de Feng Shui, cet art de vivre chinois qui permet la bonne circulation des énérgies.
Le Feng Shui – en chinois, cela signifie « vent et eau » – est un art de vivre en harmonie avec l’environnement terrestre et ses lignes d’énergie. Savoir maîtriser ses lois permet d’attirer à nous santé, prospérité, succés et bonheur. Né en Orient il y a plus de 4000 ans, il a envahi l’Occident depuis quelques années, jusqu’à ses sommets politiques et économiques. On dit même que Bill Clinton aurait réaménagé le Bureau ovale selon les principes du Feng Shui! Alors, pour assurer un cadre de vie magnifique à bébé, vous pouvez bien vous fendre de quelques réaménagements intérieurs! Suivez le guide.

1.L’endroit. Je choisis la pièce la plus éclairée et la plus calme de la maison pour lui installer sa chambre.

2.L’orientation. Je place la tête du berceau près d’un mur sans ouverture: pour notre cerveau reptilien (Eh oui! même si nous l’oublions, lui, il n’oublie pas), à l’époque de Cromagnon, nous choisissions notre grotte de façon à avoir un mur-cocon de protection derrière nous et l’ouverture en face pour être en mesure de voir l’ennemi arriver. S’il y a une fenêtre ou une porte sur le mur derrière la tête de bébé, il peut se sentir en insécurité, pleurer ou se sentir angoissé, surtout à la tombée du jour. La tête du berceau, comme celle de nos lits doit toujours se trouver contre un mur plein pour nous protéger. L’idéal pour la chambre de bébé est d’avoir une fenêtre sur le sud ou l’est. Cette orientation permet de laisser entrer un maximum de soleil. Afin d’assurer à bébé un sommeil réparateur, la tête du berceau au nord est la meilleure orientation pour rester dans l’axe du champ électromagnétique terrestre. Toutefois, ce champ peut être trop puissant pour des personnes fragiles, donc pour bébé. Dans ce cas, mieux vaut orienter sa tête vers l’est.

3.Les matériaux. Je soigne le choix des matériaux: pour le sol, je préfère installer un parquet en bois naturel ou du carrelage qu’une moquette qui, même avec un aspirateur surpuissant, sera une mégapole à acariens! De plus, lorsque bébé commencera à ramper ou à marcher à quatre pattes, il risquera de se brûler en frottant les genoux et les coudes sur la moquette. Pour une éventuelle vitrification, la pose de papier peint et les travaux divers, j’achète des colles, peintures et autres produits de bricolage « biologiques », non toxiques. Idem pour les couvertures, rideaux, tapis, vêtements, en matière naturelles uniquement (coton, laine, soie).

4.L’électricité. Je place tout objet éléctrique(radiocassette, lampe) à plus de deux mètres du berceau pour éviter toute fuite électrique ou électromagnétique.

5.Miroir caché. Je pose le miroir à l’intérieur de la porte d’une armoire plutôt que sur un mur. Dans tous les cas, le miroir ne doit jamais refléter le lit car les photons de lumière de la journée s’emmagasinent dans le tain du miroir qui les restitue pendant la nuit, bombardant notre corps d’énergie, ce qui, à la longue, fatigue profondément.

6.Les couleurs. Je choisis des couleurs douces, tendres – les pastels sont parfaits – pour donner de la sérénité à la pièce. Evitez toutefois un excés de bleu, qui pourrait créer un état mélancolique, voire dépressif. Exception à la règle des couleurs tendres: je place ou je veux un énorme coussin orange pétant, une couleur qui a la faculté de développer l’intelligence des enfants.

7.La hauteur sous plafond. Si la hauteur de plafond est trop importante, je la « coupe » en posant une frise, au niveau du sommet des portes par exemple. Le bébé étant tout petit, il risque de se sentir noyé et perdu s’il contemple ces volumes écrasants au-dessus de sa tête.

8.Pas d’animaux agressifs. Je bannis des images violentes ou agressives. J’évite par exemple les animaux sauvages(qui signifient « danger » pour notre cerveau reptilien). Les poissons, la grenouille, le paon, l’éléphant, le cheval, la licorne sont en revanche des symboles positifs. Je mets des images ludiques, joyeuses, évoquant le bonheur; attention, si je mets la tête d’un clown, même si son maquillage est souriant, je m’assure que son vrai visage l’est aussi!

9.Des angles arrondis. je m’assure qu’il n’y a pas d’angles ou d’objets agressifs dans la chambre, surtout au-dessus du berceau: angle aigu d’une table de chevet, bords d’étagères, objets de forme pointue, notamment en métal. Choisissez plutôt des meubles en bois aux angles arrondis. Pour « casser » l’arrête saillante d’un meuble ou d’un objet, rien ne vaut une plante, même artificielle.

10.Mobiles et tableaux. je mets un cadre ou un petit ange protecteur au-dessus de son berceau. Si je mets un mobile, j’évite de le placer directement au-dessus de son visage car cela peut donner la sensation d’un poids ou d’une menace qui peut tomber sur lui. Je le mets à la bonne hauteur pour ne pas le faire loucher, même si c’était un critère de beauté chez les mayas(Ils mettaient une petite boule d’argile directement pendue au-dessus des yeux du bout de chou pour qu’il louche!). Plutôt que de le mettre au-dessus de la tête, décalez le mobile au niveau du ventre par exemple.

11.Paroles sacrées. Je choisis une protection correspondant a mes convictions religieuses: pour les catholiques, un petit ange joufflu, les bouddhistes, un bouddha bien gras. On peut aussi mettre une petite phrase protectrice. « Que ta vie soit pleine de bonheur, d’harmonie et de beauté » par exemple.

12.Télé éloignée. Je vérifie que la télé n’est pas proche de la tête de bébé, même si un mur les sépare: les radiations électromagnétiques traversent les parois en béton et bombardent la tête de chouchou, ce qui est malsain pour lui à la longue. Pour nous aussi, soit disant en passant.

Nadia Hamam