Ajoutez votre texte de titrage ici

Article paru dans Fémina (supplément NICE MATIN dimanche) en Septembre 1999

Rangements la méthode chinoise
Certains écoliers de la Côte d’Azur appliquent déjà le » système Feng Shui » pour ranger leur chambre. Une science chinoise millénaire axée sur la circulation de l’énergie dans l’habitat.

Sommeil perturbé, manque de concentration, agitation, fatigue incompréhensibles… Les difficultés scolaires du petit dernier trouvent peut-être leur cause dans la position de son bureau et l’agencement de sa chambre. C’est en tout cas ce qu’affirme le Feng Shui. Trés à la mode en Occident, cette science chinoise qui signifie littéralement » eau » et » vent » préside depuis des millénaires à tout ce qui se construit au pays du Soleil levant. Par l’agencement des pièces et des meubles, elle harmonise la circulation de l’énergie naturelle dans l’habitat. Un peu comme l’acupuncture sur le corps humain. Après Hilary Clinton, Cherie Blair, Virgin, British Airways, Mac Donalds, Body-Shop ou Marks and Spencer, le tour est venu pour les écoliers -ou leurs parents- de bénéficier de son efficacité.

Joële Vesin, avec sa boussole « Feng Shui », en visite dans la chambre de Mathieu qui, en déplaçant son bureau pour travailler dos au mur avec la fenêtre à sa gauche, améliorerait sa concentration.

Bougez les meubles !
» Un ado qui fait ses devoirs à plat ventre, un enfant que l’on retrouve recroquevillè au fond du lit le matin sont des signes incontournables. Bouger les meubles s’impose. Mais pas n’importe comment « . Consultante en Feng-Shui et géobiologue, Joële Vesin le constate à chaque visite : » le plus souvent, faute de place, le bureau est orienté face au mur. Un mur contre lequel butte symboliquement l’avenir de l’enfant… » En outre, dans cette position, il risque souvent de travailler dos à la porte, ou sous une fenêtre. » Une position trés mauvaise pour la concentration : sans le savoir, on reste sur le qui-vive, attendant l’ennemi qu’on ne voit pas arriver. C’est un souvenir inconscient de notre passé primitif qui ne peut se raisonner. » La position idéale ? Un siège avec dossier – éviter absolument le tabouret – adossé au mur. Quitte à mettre le bureau sur des roulettes pour le repousser, les devoirs finis.

Phoenix, tigre, dragon et tortue
L’école des formes fait intervenir des animaux symboliques au rôle précis. Dans cette orientation, au bureau idéal, on travaille dos au mur, symbole de la tortue, qui signifie protection et assise. A droite, côté tigre, un élément de rangement plutôt bas que l’on n’ouvre pas trop souvent. Pour laisser la bête tranquille. A gauche côté dragon, une bibliothèque ou autre meuble plus haut que le tigre. Autant d’impératifs parfois difficiles à faire coïncider.

Le bon sens de grand mère
Attention aussi à la bibliothèque : les tranches de ses étagères sont autant de coupeuses d’énergie. La vitrer limite les dégâts. Si elle se trouve derrière le bureau, elle représente le passé. Elle doit être parfaitement rangée, et sans éléments inutiles ou cassés. Le Feng Shui rejoint ici le bon sens de nos grands-mères : ordre et propreté sont des maîtres mots. Ranger les vêtements, aérer et faire son lit tous les jours s’impose, pour des idées claires. Et une circulation harmonieuse et dynamisante du » ch’i « …

Valérie ALLASIA